Analyse et exportation des expériences

 

 

Suite de l'acquisition: le logiciel Labscribe en mode "Analyse"

 

Le logiciel vous permet d'extraire de vos enregistrements les valeurs brutes des paramètres mesurés ainsi que des paramètres calculés à partir de ces données brutes.

Vous pouvez ainsi à partir de l'ECG, par exemple, réaliser la mesure de l'amplitude du complexe QRS ou définir le temps de l'intervalle ST. Vous déterminez les valeurs calculées qui sont indiquées pour une piste donnée en haut de la fenêtre. Vous pouvez exporter cette séquence sous forme d'une image que l'on peut importer dans Word (par exemple) et qui illustrera très bien vos données.
Enfin, pour passer à une autre portion de l'enregistrement, vous revenez au mode "Acquisition" et sélectionnez en mode 2 curseurs la zone d'intérêt que vous éditez en mode "Analyse", etc...

Aide au compte-rendu

L'ordre des résultats à analyser est celui des expériences demandées. Suivez les instructions grisées de la section précédente pour guider votre attention sur les points importants à relever.

Votre compte-rendu reprendra les données extraites (photos des tracés sélectionnés et valeurs des paramètres décrits). Vous commencerez toujours par décrire le contexte technique de votre manip, puis vous décrirez ce que vous avez observé (il ne s'agit pas à ce stade d'un contrôle de connaissance mais d'une démarche expérimentale basée sur l'observation) et enfin interpréterez les résultat en fonction de vos connaissances.
Note : en rédaction scientifique, le Matériel & Méthodes et les Résultats s'écrivent au passé.

Un exemple de commentaire sur les effets de l'injection d'acétylcholine au lapin:
1- Mat et Méth, résultats :
Injection d'acétylcholine par voie veineuse, 200 microlitres, en bolus.
La morphologie du tracé ECG n'a pas changé. Le rythme est resté sinusal. La fréquence d'apparition des QRS a été abaissée. Sur la piste 3, nous avons constaté une baisse de la PA 2 secondes après l'injection. La baisse a été de 30%. Les 2 valeurs de la PA (systolique et diastolique) ont été abaissées. La PA a atteint sa valeur d'avant pré-injection après 30 secondes.
La fréquence cardiaque a été abaissée au maximum de 10% (on passe de 300 bpm à 270 bpm). Une augmentation de 10% du segment PR a été observée.
Mouvements ventilatoires : légère augmentation d'amplitude des mouvements (5%) sans augmentation de fréquence.

2- Discussion :
L'acétylcholine est le neuromédiateur du système parasympathique. Dans le cadre de notre étude, son action s'exerce sur le cœur. Elle se fixe en particulier sur les récepteurs muscariniques des cellules des nœuds sinu-atrial et atrio-venticulaire et exerce une action chronotrope négative (baisse de fréquence), dromotrope négative (allongement du segment PR). Les autres actions (inotropes, tonotropes, bathmotropes et lusitropes négatives) ne peuvent être appréciées ici.
La PA étant définie par les valeurs du débit cardiaque (lui-même produit du volume d'éjection systolique par la fréquence cardiaque), la diminution de fréquence induite par l'Ach provoque une baisse de débit responsable de la baisse de PA observée. Ces effets sont rapidement compensés par la baisse de stimulation du baroréflexe, qui conduit à une réponse hypertensive, et la disparition rapide de l'Ach, dégradée par les cholinestérases.