Haut de Page

Expériences à réaliser

Remarques générales

Démarrage du système

Dans un premier temps, vous devez démarrer le logiciel d'acquisition, le prendre en main.
Les électrodes ECG, le capteur pneumographique, le capteur de pression artérielle --étalonné--, sont branchés ou prêts à l'être.

Repères temporels

Cahier de manips
L'analyse rigoureuse de vos données nécessite que vous ayiez une trace des expériences réalisées et que soyiez capable d'assigner très exactement ces expériences sur vos tracés.
Vous allez donc noter précisément sur un cahier (cahier de manips) tout ce que vous faites, en indiquant pour chacun des évènements l'heure et les gestes ou expériences réalisés. Par exemple:
14h30 - début de l'incision cutanée
14h45 - signe de réveil (tête a bougé); injection de 2 mL d'uréthane
17h50 - injection de 200 microlitres d'adrénaline à 2 microg/L
etc...


Marques sur le tracé
En plus de vos notes manuscrites, vous devez annoter le tracé en utilisant la fonction "Marqueur", ou "Mark", développée dans le didacticiel.
L'ensemble des manips à réaliser est préprogrammé dans le logiciel. Pour inscrire vos expériences, cliquez sur le menu déroulant à droite de la fenêtre des marques. Vous y trouverez les annotations déjà écrites.

Délai entre les expériences

Pour chaque expérience, une durée de tracé minimale doit être obtenue en vue de l'analyser. On peut considérer qu'une latence de 3 à 5 minutes entre deux manips est une bonne moyenne. La latence minimale est le temps nécessaire pour que l'effet de l'expérience précédente soit amorti, c'est-à-dire qu'on observe un retour aux valeurs initiales des 3 paramètres enregistrés (ECG, PA et mouvements respiratoires).

Injection des agents pharmacologiques

Procédure d'injection
1- On oriente le robinet 3 voies de manière à empêcher le retour de la solution contenant votre agent pharmacologique vers la ligne de perfusion (à droite sur cette photo).


2- L'injection de l'agent pharmacologique se fait via le robinet 3 voies. On utilise une seringue de 1 mL, de type seringue à insuline.

3- Immédiatement après cette injection, remettre la perfusion en route et valider la marque car c'est à ce moment précis que l'agent pharmacologique parvient dans la circulation veineuse de l'animal.

Régulation de la pression artérielle et de la ventilation

Se repérer durant le TP : Résumé des expériences à réaliser

Vous pouvez télécharger et imprimer le fichier pdf rappelant l'ensemble des étapes du TP.
Ce document synthétique reprend les données indiquées ci-dessous :
TPLapin

Dans cette section, vous sont indiquées les expériences à réaliser. Veillez à en respecter l'ordre car certaines sont irréversibles dans leurs effets et conditionnent donc la suite.
Pour vous aider à la rédaction de votre compte-rendu, vous sont indiqués en gris les paramètres qui retiendront votre attention lors de l'analyse du tracé, essentiellement a posteriori.
Les réponses à ces questions posées seront également discutées collectivement lors de la séance de TD3 (révisions).


Avant de démarrer cette étude, vous pouvez vous auto-évaluer sur des prérequis indispensables sur le système neurovégétatif et le fonctionnement des barorécepteurs (en complément du cours) :

Quizz sur l'innervation neuro-végétative cardiaque

Quizz sur les effets de l'occlusion d'une carotide

Etude sans intervention

1- Commencez par enregistrer l'ensemble des paramètres en vue de calibrer les pistes.
En cas de problème, appelez un encadrant.

2- Recueillir les données sur une durée de plusieurs minutes.
Analyser les différents tracés: légender et mesurer les segments de l'ECG; mesurer et légender le tracé de PA; mettre en évidence les oscillations de la PA d'ordre 1 (cardiaques); corréler les tracés d'ECG, de PA et de mouvements ventilatoires; mettre en évidence les oscillations de la PA d'ordre 2 (respiratoires) et 3 (vasomotrices).

Etude avec intervention

1- Faire inhaler au lapin anesthésié différents mélanges gazeux (air expiré, carbogène 7%). L'inhalation n'excèdera jamais 2 minutes et sera interrompue après observation des effets sur une durée de 15 à 20 secondes.
Noter les effets sur la fréquence et l'amplitude des mouvements ventilatoires, sur la fréquence cardiaque et la PA.

2- Réaliser une occlusion temporaire de la seconde carotide en la pinçant, dégagée des nerfs voisins, pendant une quinzaine de secondes avec une pince bulldog. Penser à faire une marque au début et à la fin de l'occlusion. Attention à ne pas prolonger l'occlusion car l'encéphale n'est plus irrigué pendant cette période.
Noter les effets immédiats et différés sur la valeur de la PA, de la fréquence cardiaque et des mouvements ventilatoires. Interpréter et mettre à jour les mécanismes de régulation.

3- Exercer une pression sur les globes oculaires de l'animal
Noter les effets sur la fréquence cardiaque et la valeur de la PA.

4- Démarrer les stimulations vagales avec les paramètres de stimulation indiqués dans le menu des marques.
Pour info
:
Amp=3 V, N=200, Durée de stimulation=10 ms, fréquence=40 Hz
Amp=1 V, N=200, Durée de stimulation=10 ms, fréquence=40 Hz
(Pour le nerf vague, tester aussi :
Amp=3 V, N=200, Durée de stimulation=10 ms, fréquence=20 Hz)

Pour chaque stimulation, noter les effets sur la fréquence cardiaque, la valeur de la PA, la fréquence et l'amplitude des mouvements ventilatoires.

4bis- Idem sur le nerf sectionné (bout céphalique, bout cardiaque)

5- Réaliser une stimulation du nerf frénateur intègre puis coupé (bout cardiaque et bout céphalique) en appliquant les paramètres indiqués dans le menu des marques.
Pour chaque stimulation, noter les effets sur la fréquence cardiaque, de la valeur de la PA et des mouvements ventilatoires.

6- Interventions pharmacologiques (voie intraveineuse par le robinet 3 voies) :

Respecter l'ordre indiqué !!!

a- injection d'une dose de 2 microg/kg d'acétylcholine*
b- injection d'une dose de 2 microg/kg d'adrénaline
*
c- injection d'une dose de 2 microg/kg de noradrénaline*
d- injection d'une dose de 2 microg/kg de phényléphrine (agoniste alpha1-adrénergique) *
e- injection d'une dose de 100 microg/kg d'atropine**
f- sur l'animal atropiné, injection à nouveau d'une dose de 2 microg/kg d'acétylcholine
g- sur l'animal atropiné, injection d'une dose de 2 microg/kg de noradrénaline
*
Attendre 5 à 10 minutes
h- injection d'une dose de 2 microg/kg de SNP* (Nitroprussiate de sodium, donneur de NO -- monoxyde d'azote).

* solutions disponibles à la concentration de 2 microg pour 100 microL, soit 100 microL à injecter par kg de poids vif du lapin.
** solution à 100 microg pour 100 microL, soit 100 microL à injecter par kg de poids vif du lapin.

Pour chacune des injections, décrire (éventuellement chiffrer) les modifications de fréquence cardiaque, de PA et de modification ventilatoire immédiatement après l'injection de la molécule, puis après le mécanisme de régulation quand il est observé. Interpréter.
Optionnel : pour chacune des trois premières injections, lorsque la qualité du tracé le permet, évaluer quantitativement les variations d'ECG (amplitude du QRS, durée du segment PQ) et en déduire les effets des molécules injectées sur l'activité cardiaque.


7- Sectionner le second nerf vague.
Observer les effets sur les paramètres enregistrés.

8- En fin de manip, injecter graduellement du potassium par voie veineuse de manière à augmenter la concentration potassique sérique.
Augmenter la vitesse de défilement pour pouvoir observer les effets sur l'ECG.

9- L'euthanasie de l'animal est produite en injectant en bolus 10 mL d'uréthane ou 2 mL de T-61 par le robinet 3 voies.